The Electric Dreams

Mon coin ciné, lectures, séries & co

Je vous parle aujourd’hui d’une série atypique qui n’a pas encore trouvé son chemin jusqu’à chez nous, il s’agit de In the Dark. Alors que la deuxième saison commencera d’ici une dizaine de jours (le 16 avril exactement), la chaîne The CW a déjà renouvelé la série pour une troisième saison !

Côté casting : Perry Mattfeld, Rich Sommer, Brooke Markham, Casey Deidrick et Morgan Krantz forment une sacré équipe à l’écran. Pour être honnête, le résumé ne m’intriguait pas plus que ça, mais j’ai voulu regarder la série pour Casey Deidrick, que j’avais adoré dans Eye Candy (série slasher de MTV, annulée après une saison).

Murphy (Perry Mattfeld) a perdu la vue alors qu’elle était enfant. Devenue jeune femme, elle est alcoolique, bornée et impertinente. Murphy n’a que deux amis : Jess, sa colocataire et amie d’enfance, et Tyson, un ado qui vend de la drogue au coin de son immeuble, et qui l’a sauvé d’une agression quelques années auparavant… Même avec son chien guide (un golden retriever), Pretzel, les rapports sont tendus. Une nuit, elle trébuche sur un cadavre dans la ruelle à côté de son immeuble et appelle les secours, persuadée qu’il s’agit du corps de Tyson. Mais lorsqu’ils arrivent, les policiers n’en trouvent aucune trace. Puisqu’ils ne veulent pas la croire, Murphy décide d’enquêter sur le meurtre de son ami…

Murphy, introvertie, assume totalement son mode de vie auto-destructeur. Son personnage antipathique ne laisse pas de marbre. Elle est imparfaite, vulnérable (elle n’arrive pas à faire le deuil de sa relation avec Tyson), toujours très vocale. Elle sait aussi se montrer forte ; elle repousse les limites malgré les obstacles (sa cécité, la police…) afin de découvrir la vérité… quitte à se mettre en danger (ou mettre son entourage en danger). Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle ne manque pas de personnalité, et qu’elle est l’un des personnages les plus réels et humains de la série. Bon, après, ça reste parfois difficile de visionner les épisodes : la façon dont elle est écrite lui enlève toute empathie. Heureusement — il y a Pretzel (je ne plaisante qu’à moitié) — les personnages qui l’entourent relèvent le niveau, que ce soit Jess (Brooke Markham), Max (Casey Deidrick) ou Felix (Morgan Krantz), qui pourtant au début est très peu développé et ne paie pas de mine.

Je regrette que certains retournements de situations apparaissent un peu facilement (ou, pire, on se dit que ça ne pourrait pas arriver dans la vie réelle), mais il faut avouer que dans l’ensemble les intrigues sont bien ficelées. Bonus pour moi, je n’ai pas deviné avant le grand reveal qui était l’assassin de Tyson ! Ce n’est pas une série que je place parmi mes préférées, mais comme je suis bon public, je valide quand même, et je donnerai sa chance à la deuxième saison pour Jess, Felix et Max (surtout vu le cliffhanger).

Thèmes principaux : enquête, cécité.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :