The Electric Dreams

Mon coin ciné, lectures, séries & co

En France, Diana est surtout connue pour son livre Le Château de Hurle (en fait une trilogie, j’y reviendrais plus tard) ou plus exactement par l’adaptation de Hayao Miyazaki, Le Château ambulant. Pourtant, cette autrice a écrit plusieurs autres séries, toutes aussi étonnantes, incroyables, intéressantes, remplies de magie… Bon, vous l’aurez compris, je garde des souvenirs très forts de mes lectures de ses titres. [SANS SPOILER]

Il faut l’avouer, une énorme partie de sa bibliographie n’a pas été traduite ici, dont le 3e (et dernier) volume de sa série Château : House of Many Ways. Diana n’a pas seulement écrit pas des romans jeunesse fantasy, mais aussi quelques pièces de théâtre, des essais et nouvelles (beaucoup).

  • Chrestomanci, la série (5 livres)

Disponible via l’éditeur Gallimard Jeunesse, les livres de la série Chrestomanci sont tous de véritables pépites. Ma sœur est une sorcière est sorti en 1997, les autres dans les années 1980, puis Diana a offert à ses lecteur·rice·s un 5e volume en 2005. Dans ce monde (car il en existe une multitude), la magie est très répandue et hierarchisée selon des codes précis. Les enchanteurs, très rares, sont les plus puissants : on les appelle Chrestomanci.

Dans le premier volume, on rencontre Gwendoline et son petit frère, Chat. Recueillis par le Chrestomanci en fonction, ils se retrouvent dans un château étrange aux côté de la famille de ce dernier Gwendoline, persuadée de détenir de puissants pouvoirs magiques, provoque un sacré bazar dans le château avec l’aide de son frère.

J’aime particulier cet univers (et heureusement, la peste Gwendoline n’est pas au centre de tous les romans !). Une histoire de magie, des personnages attachants, des histoires abracadabrantes… Tout est réuni pour être dépaysé. Sans aucun doute la saga la plus axée jeunesse de l’autrice.


Ordre de lecture conseillé par l’autrice :
Ma Sœur est une sorcière
Les Neuf Vies du magicien
Le Destin de Conrad
La Chasse aux sorciers 
Les Magiciens de Caprona
– Mixed Magics (recueil de nouvelles, jamais publié en France).

  • Château, la série (3 livres)

Le Château de Hurle (1986) est son titre le plus connu. Le Château de Hurle et Le Château des nuages sont les seuls à avoir été publié en France pour le moment (aux éditions Le Pré aux clercs en 2002-2003, puis Hurle en poche chez Pocket Jeunesse en 2003 et 2005). Personnellement, je ne vous conseillerai pas de vous les procurer vu leurs prix (comptez entre 40 et 100 €) à moins d’être suffisamment à l’aise en anglais ! Rassurez-vous, Ynnis Éditions a indiqué travailler dessus, le premier devrait sortir courant 2020 ; ils ont également annoncé prévoir les deux autres volumes ensuite. Donc, d’ici un ou deux ans, la trilogie sera disponible en français !

Le Château des nuages (1990), le deuxième volume, a d’ailleurs de vrais airs d’Aladdin (1992) de Disney. Il s’agit tout de même d’une suite, donc à ne pas lire sans avoir lu le premier (restons spoilers free !).

  • L’Odyssée DaleMark (4 livres)

Le royaume du Dalemark est divisé entre les Comtés du Nord et du Sud. Dans le Sud, le peuple est soumis à un train de vie extrêmement difficile. Après l’assassinat de leur père Moril, ses frères et sœurs doivent s’enfuir et passer la frontière avec le luth de son père, qui détiendrait de grands pouvoirs.
Pour être totalement transparente avec vous, je n’ai lu que le premier volume et cela fait trop longtemps pour que mon avis soit réellement formé. Les livres sont dans ma PAL (pile à lire) et j’espère bien combler cette lacune !

Pour terminer cette courte présentation des œuvres phares de l’autrice disponibles en version française, je vous dirais que tout ce que j’ai lu à son propos démontre d’une femme forte au talent indéniable, comme le raconte souvent Neil Gaiman (il a d’ailleurs écrit un très beau post sur son blog, intitulé Being Alive. Mostly about Diana) après sa mort :

Elle était la personne la plus drôle, la plus sage, la plus féroce et intelligente que j’ai connue, une sorcière merveilleuse, intensément pragmatique, toujours une opinion sur tout, qui a écrit les meilleurs livres sur la magie, les plus belles et plus perspicaces lettres, qui détestait le téléphone mais acceptait de me parler si j’appelais…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :