The Electric Dreams

Mon coin ciné, lectures, séries & co

Il y aurait beaucoup trop de choses à dire sur Legion, mais je vais rester aussi spoiler free que possible !

Commençons par le casting avec le trio franchement génial qu’est Dan Stevens, Rachel Keller et Aubrey Plaza. Noah Hawley (Fargo, Lucy in the Sky) est à la réalisation. La troisième saison et dernière saison est sortie l’été dernier (2019) aux USA. La série compte 27 épisodes (8 – 11 – 8).

Personnellement, lorsque j’ai découvert la première saison, je n’avais lu aucun résumé, et seulement vu l’affiche (dont vous en apercevez un bout en haut de l’article, dans la bannière). Je ne vous cache pas que, en conséquence, j’ai été littéralement transportée par mon visionnage. Ceci dit, avoir quelques informations sur l’intrigue donne plusieurs clés de compréhension. Et vu le côté psychédélique de la série, ce n’est pas une mauvaise chose !

Pour faire un résumé très simple, l’histoire tourne autour de David Haller. Jeune homme, David a été diagnostiqué schizophrène et a été interné en hôpital psychiatrique. Mais suite à l’arrivée d’une nouvelle patiente, David réalise qu’il est bien plus que malade…

Le titre de la série fait référence au personnage de l’univers des comics Marvel du même nom, qui n’est autre que le fils du Professeur Charles Xavier (oui, oui, des X-Men). Attention cependant, la série n’a rien à voir avec les histoires de super-héros que vous avez pu voir ou lire auparavant et réserve un traitement non conventionnel aux curieux·ses.

La réalisation, la direction artistique et la photographie sont particulièrement poussées. Très visuelle, il faut être aux aguets pour tenter de déchiffrer tout ça. Une série qui demande donc toute l’attention du spectateur·rice sous peine de rater non pas un wagon mais un train complet.

La série repose aussi sur ses personnages, et sur leurs interactions qui sont tout à fait passionnantes. On s’interroge sur les notions d’identité, de libre arbitre. Un des choix audacieux de Legion est de placer David en personnage central, en nous faisant vivre et ressentir tout ce qui se passe comme lui le vivrait et le ressentirait, « le schizophrène », quand bien même cet antihéros serait doté de super-pouvoirs grandioses.

Psychédélique, déjanté, déroutant ou carrément incompréhensible… Voilà quelques uns des noms que vous pourrez entendre pour désigner Legion. La série fascine et adore brouiller les pistes. Entre réel et imaginaire, les scènes se mélangent et rendent l’expérience vraiment particulière. Même avec une forte atmosphère malsaine et pesante, la série n’est pas dénuée d’humour ni d’amour.

Une série qui fait réfléchir, rend perplexe et ne donne largement pas toutes les réponses mais qui n’a pas son égal. Et vous, l’avez-vous vu ? Avez-vous apprécié l’esthétique façon « trip LSD » ?

Vous trouverez sur ce lien la bande-annonce en VOSTFR.

Thèmes principaux : science-fiction, thriller psychologique, super-héros

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :