The Electric Dreams

Mon coin ciné, lectures, séries & co

Vous allez me dire « tu ne fais des articles que sur des vieux films ! » et c’est peut-être vrai (en tout cas pour le moment, même si j’ai du mal à qualifier les films des années 2000 comme « vieux ») mais il faut dire que ce film n’a vraiment pas reçu l’amour qu’il mérite !

Niveau casting, déjà, il est cool : Christina Ricci, James McAvoy, Catherine O’Hara, Reese Witherspoon et Peter Dinklage. Nick Frost et Burn Gorman ont également un petit rôle (et la scène Peter Dinklage/Nick Frost dans la prison est juste priceless). J’adore Christina Ricci depuis que je l’ai découverte, petite, dans La Famille Addams et Casper… et comment résister au charme de James McAvoy ? On ne peut pas, voilà 😀

L’histoire commence par une malédiction, jetée plusieurs siècles auparavant. Une sorcière en veut à la famille Wilhern, des nobles… après qu’un Wilhern ait une liaison avec une domestique (domestique qui se suicide de chagrin). La malédiction sera jetée sur la première fille à naître dans la famille. Pendant des générations, les Wilhern ne produiront que des garçons…. jusqu’au jour où Jessica et Leonard attendent Pénélope ! Petite fille aux oreilles et au groin de cochon, Pénélope est déclarée morte par ses parents et élevée en secret dans le luxe familial.

La jeune fille est plongée dans des activités intellectuelles diverses comme la littérature, la musique ou encore l’horticulture. À ses 18 ans, Jessica décide de lui trouver un noble de mari, espérant ainsi rompre la malédiction (Pénélope doit « se faire aimer par quelqu’un de son rang »). Pendant 7 ans, les hommes fuient lorsqu’ils l’aperçoivent.

Pénélope, malgré un physique « ingrat » (que je trouve personnellement vraiment mignon, à tel point que lorsqu’elle récupère son nez d’humaine, ça choque un peu l’œil !) est une jeune fille drôle, intelligente et romantique. Après une énième déception, elle décide de fuir le manoir familial pour découvrir la vie londonienne. Courageuse, elle vivra de folles aventures, seule ou aux côtés de sa nouvelle amie Annie et surtout apprendra à s’accepter.

Si le film est axé sur la malédiction de Pénélope, il met surtout en avant la difficulté de s’intégrer dans un monde où la plastique a son importance (Jessica, la mère, est l’exemple parfait de celle qui veut bien faire mais est trop absorbée par les conventions sociales, et finit totalement hystérique). L’esthétique même du film est poussée à son paroxysme, des décors comme la chambre de Pénélope (qui fait franchement rêver) à sa garde-robe…

Finalement, cette comédie romantique a un véritable air de conte de fée. Si le scénario est assez convenu, on se laisse volontiers transporter grâce au charme si particulier du film, dans lequel l’émotion est justement dosée. Un vrai feel good movie à (re)découvrir !

Réalisateur : Mark Palansky
Cast : Christina Ricci, James McAvoy, Peter Dinklage, Catherine O’Hara, Reese Whiterspoon
Durée : 101 min
Année : 2008

Vous pouvez regardez la bande-annonce VF sur YouTube.

 

Thèmes principaux : conte de fée, humour, acceptation de soi, découvertes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :